1 an de toi


Aujourd’hui tu as 1 an.

Non je ne peux pas me résoudre à me dire que tu as déjà passé 12 mois à nos côtés, dont 11 mois à 100% avec moi.

Non non non.

Tu es né hier.

Je me rappelle de mon entrée la veille de la césarienne à la clinique qu’on avait caché à la plupart de nos proches pour la surprise. Du monitoring, de mon gyneco venant prendre des nouvelles avant le jour J, des sms à ton papa seule dans cette chambre « froide », de l’attente et de l’excitation en même temps.

Je me souviens de ce moment où je suis partie au bloc. De cet anesthésiste si nul qui s’y sera repris à 3 fois pour poser la rachi, tout en me hurlant dessus, de cette infirmière que j’enlaçais pour faire le dos rond, de son regard de compassion au moment où j’ai perdu le contrôle de mes émotions à la 3e piqûre dans ma colonne vertébrale.

Je me rappelle avoir été toute de suite engourdie des jambes. Être attachée par les bras et vite vite cesarisée.

Je me rappelle de ces fourmis dans les mains et cette tête qui s’est mise à tourner et cet anesthésiste au fond du bloc qui ne voyait pas que j’allais mal…

Je ressens encore cette odeur de la peau qu’on brûle avant de t’extraire de mon ventre et je me revois vomir avant que tu ne sois vraiment là… et cet anesthésiste toujours pas là auprès de moi…

Je me souviens de toi couvert de vernix si gros, si potelé, si parfait. De mes mains recouvertes de tout ça, de mes larmes de joie et de cette fatigue intense.

De mon gyneco qui me dit qu’à terme tu aurais du faire 1 kg de plus, qu’on a bien fait d’envisager la césarienne car en plus tu avais le cordon autour du coup et un monitoring pas très bon…

Je me rappelle de ces deux heures en salle de réveil à trembler comme un toxico sans sa drogue. 2h horribles, et sans toi.

En revanche je ne me rappelle plus quand je suis remontée dans ma chambre et que je t’ai vu vraiment… d’ailleurs je crois même que tu n’étais pas là mais quelque part avec ton papa.

Mais tout ce que je sais c’est que dès que je t’ai eu dans mes bras, je t’ai tout de suite aimé. Que tu es mon bébé douceur depuis le premier jour et que tu l’es toujours depuis. Que je t’aime encore plus fort chaque jour qu’y passe. Que tu étais fait pour nous et que la vie sans toi je ne m’en rappelle déjà plus.

Vadim. Merci 🖤

Maman.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

4 commentaires

  • Allychachoo
    19 octobre 2017 at 13 h 19 min

    Joyeux anniversaire Vadim <3

  • plumedemaman
    19 octobre 2017 at 20 h 12 min

    Très joli texte !

  • Les moustachoux
    20 octobre 2017 at 7 h 37 min

    Happy 1 petit Chouchou!

  • LIEGAUT Anaïs
    6 novembre 2017 at 19 h 36 min

    Trop beau joyeux anniversaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos

Malice et blabla, le quotidien Parisien avec 3 enfants : twins & un mini. Mode, déco, voyages, sorties, ici tout évolue au fil de mes découvertes, de ma vie et de mes envies. Bienvenue ! 

Facebook

VOS ARTICLES PREFERES